Balade

Une histoire de coavionnage (Première partie)

Il est 16h30, et en ce beau vendredi de Septembre, nous nous préparons à vivre une expérience inédite : un weekend dans les îles bretonnes en coavionnage ! Notre pilote prépare l’avion avant notre départ pour l’Ile d’Yeu et Belle Ile.

Parcours Coavionnage

Le pilote, que nous avions rencontré via internet est accompagné de sa fiancée. L’un de mes amis m’a rejoint pour ce week-end hors de l’ordinaire.

Cessna Coavmi Coavionnage

Comme nous l’explique le pilote, l’une des choses les plus importantes lors de la procédure de préparation est de calculer le poids des occupants et leurs bagages, ainsi que la répartition de ces poids dans l’avion sur son axe avant-arrière. S’assurer que le poids total et le positionnement du centre de gravité sont bien dans la fourchette admissible par le constructeur est l’un des éléments fondamentaux permettant d’assurer le vol de l’avion.

Une fois tous les préparatifs effectués, tout le monde s’installe à bord. Un briefing de sécurité est effectué par le pilote, et bientôt le moteur démarre. Après quelques minutes de roulage, nous nous élançons sur la piste. Le décollage est en réalité bien moins « impressionnant » que celui d’un avion de ligne, à l’inverse de certaines idées reçues. Il est plutôt rapide et doux. On est en l’air avant même de s’en rendre compte ! Il est 17h30, et nous laissons Paris derrière nous.

vue 1 coavmi coavionnage   vue2 coavmi coavionnage

Vol au dessus de l'Ile-de-France et des nuages

Le temps est au beau fixe, mis à part une couche de nuages blancs au milieu du parcours, au-dessus de laquelle nous volons maintenant. La vue est magnifique. La légère turbulence qui se ressentait pendant quelques minutes après le décollage s’est complètement effacée une fois que nous sommes montés au-dessus de 5000 pieds (1,5km d’altitude). Le vol est paisible, et il n’y a que les communications radios (certaines émises par des pilotes d’Air France !) pour nous rappeler que nous ne sommes pas seuls dans le ciel.

 Nous survolons la mer à peine 10 minutes avant de voir se dessiner les contours de l’Ile d’Yeu, notre première destination. Un tour de l’ile en avion avant l’atterrissage permet de repérer les meilleures plages et de déjà planifier la journée de demain.

vue4 coavmi coavionnage vue5 coavmi coavionnage

L’Ile d’Yeu et sa piste d'aterrissage

Nous parquons l’avion sur le parking en herbe comme demandé par la tour de contrôle. Il est 19h30. Le soleil se couche dans 1 heure. Quatre vélos nous attendent déjà, commandés à l’avance par téléphone à l’une des entreprises de location. Comme prévu, nous retrouverons le pilote et sa fiancée le lendemain soir. Nous avons quartier libre pendant une journée !

vue6 coavmi coavionnage

L’aéroport et sa pile de vélos

Nous nous armons de nos sacs à dos chargés d’affaires de camping (et d’une guitare !), et mettons le cap vers Port Joinville et son camping municipal. L’installation ne prendra que quelques minutes, et nous retournons au centre-ville en vélo pour dîner. Il est 20h15, le soleil est en train de se coucher et une belle couleur rose-orange nous fait apprécier le moment. Une multitude de petits restaurants se présentent à nous et le choix est difficile tant tout a l’air bon. Le dîner sera la conclusion de cette belle et incroyable journée !

vue7 coavmi coavionnage vue8 coavmi coavionnage

Moules marinières bien fraîches, et crêpes flambées en dessert !

Prochain épisode entre l'ile d'Yeu et Belle-île dans quelques jours.

Auteur: Julien

Tags:

Partager :


Commentaires

Déposer un commentaire

Veuillez respecter les règles de publication de message (ne pas écrire d'e-mail, numéro de téléphone, nom, prénom). Ces informations seront communiquées après la réservation d'un vol.